• 22 décembre 2012.

    Ce matin-là, contrairement au calendrier maya et aux prédictions d'oiseaux de mauvais augure aux idées aussi fumeuses que leurs intentions de rentabilité, mes articulations m'ont fait savoir avec force que j'étais encore vivant. Et en ouvrant ma porte j'ai vu que rien n'avait changé . Les oiseaux chantaient, les chats réclamaient à manger et le soleil brillait sur la Baie.
    Pourtant, notre "humanité" a fait tout ce qu'elle a pu, au cours de l'année écoulée, pour lasser le Grand Ordonnateur.
    De révolutions interminables en guerres civiles assassines, d'élections en querelles d'apothicaires allemands pour mettre en place le calife du clan qui a perdu, de petites phrases saugrenues en discours aussi grandiloquents que vides, les "grands" ont une fois de plus démontrés qu'ils ne sont pas si grands qu'ils le croient, et les "petits" pas si malins qu'ils l'imaginent.
    On a vu , au cours de ces 12 mois, quelques uns s’enrichir aux dépens de tous les autres, beaucoup d'autres entrer dans le labyrinthe de la misère, des gens dormir dans la rue, des salaires sans emplois et des emplois sans salaires. On a entendu des dirigeants jurer qu'ils seront vraiment au service des peuples, et des gens réclamer que promesse soit synonyme de tenue. Et tant d'autres cris....
    On a entendu de sinistres vociférations d'exclusion, de xénophobie voire de haine.
    On a parlé de laïcité, de religion, de mixité, d'égalité.
    On aussi parlé, mais moins, beaucoup moins, de fraternité.
    On a pu croire que ceux qui réclament seraient à la hauteur de leurs exigences.
    En somme, une année ordinaire, qui nous a conduits à cette période de vœux au cours de laquelle chacun, comme tous, va se répandre en souhaits de bonheur, promesses de félicité, d'amour, de délices et d'orgues.
    C'est pourquoi, pour bien me montrer que je ne diffère pas de mes contemporains, je nous souhaite à tous, sans la moindre exception, tout le bonheur du monde, du soleil dans nos vies et sur nos champs, un peu de pluie pour faire pousser les fleurs que nous allons, c'est sûr, offrir à profusion à ceux que nous aimons... et même aux autres.
    Je nous souhaite une vie paisible, des échanges fructueux pour tous.
    Je nous espère suffisamment éclairés pour faire les bons choix, dans toutes les occasions.
    Je nous souhaite d'être capables de nous indigner devant toutes les injustices, de résister à toutes les oppressions, d'où qu'elles viennent.
    Je nous souhaite d'être capables de compassion, de tendre la main à l'autre, d'où qu'il vienne, quelle que soit la Foi qu'il professe, la couleur de sa peau ou son origine sociale.
    Je sais bien que, comme l'éradication des cons, ces souhaits relèvent de l'utopie, mais je sais bien, et vous savez bien aussi que ce sont les fous qui ont fait avancer le monde.
    Alors , soyons fous !
    Rien n'est plus efficace que l'enthousiasme !

     

    Bonne année!!!!!!


  • Commentaires

    2
    Samedi 22 Décembre 2012 à 14:52

    Très très beau texte ami Peache. Et il est vrai que l'humanité aurait pu précipiter sa perte dès cette année sans l'aide des Mayas !! Comme FMR, mes souhaits de voeux sont à ton endroit, simples mais sincères également, passe un bon Noël avec tes proches. Bises

    1
    FMR Profil de FMR
    Samedi 22 Décembre 2012 à 14:25

    Bonjour

    j'ai  l'enthousiasme  de te lire  ! J'adore oui j'ose le dire J'adore ta façon de dire enfin d'écrire ....

    mes voeux seront  simples mais sincères JOYEUX NOEL à toi et tes proches  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :