• 21 juin

    Il y a quelques temps, on a fêté les Mères, et il n'est que justice de leur rendre cet hommage qu'on ne devrait pas avoir à officialiser , tant il devrait être naturel.
    Mais nous sommes ainsi faits que si on ne nous dit pas " fêtez", nous ne nous sentons pas tenus de le faire, même si nous savons au plus profond de nos tripes, mais inconsciemment que sans Elles nous n'aurions, nous ne serions rien.
    Et aujourd'hui, on (décidément, ce "on" est omniscient ..) nous enjoint, à grand renfort de publicité et d'incitations à forte connotation commerciale, de fêter les Pères, sans qui, il faut bien l'admettre, les Mères n'existeraient pas.

    Et nous non plus.
    Ces quelques mots en souvenir de mon Père, du vôtre et de tout ce qu'ensemble, ces Vieux représentent
     

    Mon Père

    Ce soir, je pense à mon Père .
    Sans raison particulière,
    Comme ça, comme tous les jours.
    Depuis plus de quarante ans,
    Presque à chaque instant.
    Chaque jour,
    J'essaie de me souvenir
    De ton visage, de ton sourire,
    Mais, à la mesure du temps qui passe,
    Malgré tous mes efforts, ton image s'efface,
    Lentement,
    Inéluctablement,
    Pourtant, jours après mois,
    Je sais que tu marches près de moi.
    Cet étrange mirage
    D'une ombre sans visage,                                 
    Dont je sens le regard
    Accompagnant mes pas.
    Me donne la certitude bizarre,
    Troublante
    Et rassurante
    Que tu veilles sur moi, Papa.

     

    photos  : www.canstockphoto.fr ; expertadn.fr ; fr.clipartlogo.com

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Juin 2015 à 06:54

    Je n'ai pas connu mon père, j'aurais bien aimé en avoir un qui me protège et me chouchoute!

    Bonne fête  Peache et grosses bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :