• 2017

    Cette nouvelle année, étape incontournable de notre présence sur cette sacrée foutue planète vient en complément des précédentes et maintenant que nous sommes entrés dans notre temps de bon sens, la tentation de faire un bilan, si elle effleure parfois, n’est pas la préoccupation première, d’autant plus qu’il n’y a pas grand chose à dire, sauf que la vie est généralement ce qu’on en fait, et mettre au compte des autres nos ratages, nos échecs, et s’attribuer seul les réussites semble bien prétentieux. Et surtout prodigieusement inutile, les cimetières étant remplis d’indispensables...
    Depuis de presque innombrables lustres, nous avons traîné nos maillots puis nos sabots et nos godasses des bords de la Meurthe à la Baie de Boulari en passant par des tas d’endroits parfois idylliques, parfois improbables.

    Nous avons rencontré des tas de gens, des bons, des pas trop mauvais, quelques génies et des adorables, des cons, des imbuvables, des syndrômés de la casquette, pour finalement nous apercevoir que nous ne valons ni guère mieux ni pas trop moins que la moyenne. 
    Tout ne fut pas rose, ni gris. Nous avons eu des enfants que nous avons nous aussi essayé d’élever au mieux, mais, n’étant que des humains, nous avons surtout essayé de vivre le mieux possible avec eux. Nous nous sommes trompés parfois, bien réussi d’autres, finalement comme tout le monde .
    De toutes manières, il est heureusement impossible de modifier le passé.
    Quant à l’avenir, on ne peut que l’espérer bon !

     


  • Commentaires

    11
    Jeudi 12 Janvier à 15:41

    Bonne année à tous !

    Ne vous fustigez pas. Avancez pas à pas à votre rythme. Baba, ne sois pas pessimiste. On prend le chiffon et on nettoie la mauvaise ambiance. Non mais !

    Allez ! Gros bisous !

    10
    Vendredi 6 Janvier à 07:30

    Bien sur que nous avons commis des erreurs, sans ces erreurs nous n'aurions sans doute pas retenu les leçons de la vie, je pense que réussite et erreur sont indispensable à une vie équilibré, les réussites nous encouragent dans nos démarches et les échecs nous rappellent que nous ne sommes pas infaillible, c'est l'école de la sagesse.

    Passe une belle journée

    Amicalement

    Claude

      • Vendredi 6 Janvier à 07:55

        eh ben voilà !

    9
    Vendredi 6 Janvier à 07:18

    on peut peindre l'avenir aux couleurs quel'on veut .............

    8
    Vendredi 6 Janvier à 04:18

    Sapristi ! la terre a tourné sur elle même et nous voila tout retournés;

    Devons nous nous contenter de ces circonvolutions quitte à être tire-bouchonnés ou accepter un coup de fer à repasser pour se présenter "droit dans nos bottes" ?...je n'oserais et ne saurais le dire..si ce n'est que dans 12 mois...advienne que pourra.

    Mais ta perception du "bien faire et laisser dire " est pleine de bon sens , nous avons fait en nos âmes et conscience , avançant sur nos routes pavées de bonnes intentions (quel enfer !) prenant soin de ne pas martyriser les orteils des autres (quel paradis !) marchant façon "pro légio patria", trottinant et cheminant à "cors perdus" (quels pieds !) le tout étant de ne pas se retrouver à la même place dans 365 jours plus tard.

    En quittant ton havre de paix, je laisserai ce billet sur le guéridon :

    et toi (ou moi ) qu'avons nous fait pour l 'humanité?

     

      • Vendredi 6 Janvier à 07:12

        qu'avons nous fait ? je crois qu'il n'est pas nécessaire de s'en vanter, l'important étant de faire, pas de dire !

    7
    Jeudi 5 Janvier à 19:30

    bonsoir Pierre

    j'etais pleine d'espoir de retrouver ta plume 

    Je voulais te souhaiter une belle année 2017 dans l'espoir de se retrouver en forme en 2018 ben oui j suis toujours optimiste 

      • Vendredi 6 Janvier à 07:16

        Bonjour ! Bonne année ! heureux de te voir revenue! Vrai , tu as manqué !J 'ai pour ma part pris une résolution, comme chaque année : arriver vivant à la suivante . Jusqu''à présent, j'ai tenu , alors ...

    6
    Jeudi 5 Janvier à 11:34

     Nous avons fait de notre mieux en nous adaptant aux circonstances extérieures dont nous ne sommes nullement responsables. Quant à l'avenir et quoi qu'en en dise, l'homme ne peut pas vivre sans espoir.

    Kisetoj Peache.

      • Vendredi 6 Janvier à 07:17

        bien sûr  que non, puisque l'espoir fait vivre !

    5
    Jeudi 5 Janvier à 08:55

    l'avenir ne me semble pas très rose......On verra bien...

    Bonne fin de semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :